Aller au contenu principal
Ajouter une sélection

ACTUALITÉS

Vous trouverez ici des articles à propos de la vie de la bibliothèque.

Bonjour à tous,

Votre bibliothèque vous propose une super animation

Langue française Culture

Présentation du dispositif

Langue maternelle pour les uns, langue du pays d’accueil pour d’autres, la langue française permet la communication entre tous. Dans un objectif de démocratisation culturelle et de lutte contre l’insécurité linguistique et culturelle, le ministère de la Culture propose un appel à projets "Action culturelle et langue française" pour  contribuer à la réduction des inégalités d’accès à la langue française et à la culture. Pour cela, des formes particulières de médiation adaptées aux personnes ayant une maîtrise insuffisante du français doivent être mises en place avec le concours des opérateurs de la culture, comme de l’insertion, du champ socio-culturel et socio-éducatif, de la formation et de la justice. 

Les objectifs

Cet appel à projets a pour objectifs  :

  • d’encourager les pratiques culturelles et artistiques  comme  leviers  pour l’appropriation du français  ; 
  • de favoriser les actions partenariales, à l’échelon territorial, entre professionnels de la culture et spécialistes de l’appropriation du français  ;
  • de valoriser les langues parlées par des populations d’origine étrangère ou les langues régionales.

L’appel à projets est lancé début février 2021. 
La date limite du dépôt des candidatures est fixée au 31 mars 2021. 
L’annonce des résultats et la notification aux porteurs de projets sont prévues pour juin 2021.

Source : http://www.abf.asso.fr/

Covid-19 Crise sanitaire Bibliothèques

L’enquête menée entre le 21 septembre et le 17 octobre se consacre à la première phase de la pandémie en 2020 : 227 établissements ont été sollicités pour établir ce panorama. Ainsi, entre mai et octobre, 55 % des bibliothèques sont totalement ouvertes, avec des restrictions connues — sens de circulation, jauge restreinte, impossibilité de séjourner (bibliothèque en « mode dynamique »), retrait des jeux et jouets.

Drive, horaires et numérique

Toutefois, 32 % des bibliothèques se sont maintenues au stade 2 (tel que décrit ici), impliquant avec ouverture partielle des espaces et du mobilier en moins — cafétérias, espaces ludothèques, espaces jeux vidéo, espaces petite enfance, salles de travail en groupe, espaces informatiques, accès aux catalogues…

Depuis la réouverture du 11 mai, 69 % ont supprimé le système de drive instauré durant le confinement, quand 31 % le maintiennent. 

Concernant les horaires, 73 % des structures ayant répondu à l’enquête ne les ont pas modifiés leurs horaires, quand 27 % les ont fait évoluer. Ces derniers ont été revus à la baisse, notamment entre mai et juin, sauf pour deux établissements qui les ont augmentés.

Reste que l’année 2020, pour la lecture, sera incontestablement celle de l’essor numérique : les bibliothèques de Normandie reflètent modérément ce fait. Seuls 18,5 % ont étoffé leur offre d’ebook, de cinéma et de musique. 21 établissements ont ainsi acquis des ouvrages numériques. 

Or, de nombreuses bibliothèques ont apprécié de pouvoir s’appuyer sur les offres numériques des bibliothèques départementales, vers lesquelles elles ont activement renvoyé leurs usagers.

Le retour des usagers, complexe

Dans l’ensemble, le lien avec les publics n’a pas été rompu : 73,5 % des répondants l’ont maintenu, en recourant aux outils numériques (réseaux sociaux, à 68 %, newsletter à 34 %, ou encore vidéo de tutoriel, heure du conte et autres lectures). Le téléphone concerne enfin 27,5 % des contacts persistant avec les publics, quand le portage à domicile atteint 21 % des usages. 

Malgré cela, 86 % des établissements affirment ne pas avoir retrouvé le volume de visites — entre 40 et 60 % de disparition selon les répondants. 

« Plusieurs bibliothèques remarquent le retour des publics adultes, mais pas des enfants et adolescents. Les familles ne se déplacent plus au complet (un parent vient faire le plein pour toute la famille), les adolescents ne viennent plus pour se réunir. Les personnes âgées sont très frileuses de revenir dans les lieux publics. Les usagers qui venaient travailler et lire sur place ne viennent plus », souligne l’étude.

Pour autant, un retour à la normale semblait s’établir au moment de recueillir ces informations — bien que les usagers se plaignent des contraintes à suivre, principal frein à leur retour.

Les animations, ou l'action culturelle

Dernier point l’action culturelle : 56 % des lieux ayant répondu à l’enquête n’ont pas repris les accueils de classes, et 66,5 % n’ont pas repris les activités hors les murs. Durant la période été/automne, 52 %, les structures ont maintenu leur programmation initiale : les animations en grandes jauges ont été annulées, et un report sur 2021 a été massivement décidé.

Sur les 52 % des bibliothèques qui ont repris leurs animations, les publics sont revenus à 77,5 %. 

 

Source : https://actualitte.com/article/98424/bibliotheque/crise-covid-le-difficile-retour-des-usagers-en-bibliotheques

Suivez-nous sur

Application BibAndCo®

Votre bibliothèque/Médiathèque avec vous, partout, tout le temps .
A Télécharger sur

La lettre d'information

Restez informé, souscrivez à nos lettres d'information.

Suivez le guide

Informations sur l'utilisation de votre compte adhérent

Portail CoLibris® - Copyright© 2024 - LOGIQ Systèmes. Tous droits réservés - Protection des données - Mentions Légales